Histoire

Le célèbre tablao flamenco Reina Mora, local pour spectacles de flamenco, a été fondé en 1971. Ensuite, il a changé son nom le 13 août 2001 par celui d’ Albayzín, portant ainsi le nom du quartier où il est situé. En plus, il est le dernier et le seul tablao à Grenade où chaque nuit le flamenco devient le « parfait poème de larmes » comme l’a dit le poète grenadien Federico García Lorca. Le tablao se trouve dans un endroit privilégié : au mirador de San Cristóbal, lieu de visite obligée pour tous les visiteurs de Grenade en raison de la merveilleuse vue de la ville, de l’Alhambra et de Sierra Nevada dont nous y pouvons profiter.

Ce “théâtre - flamenco”, dont la décoration est de style mudéjar, est l’un des lieux les plus importants de cette place de l’Albayzín, qui ouvre les ports à ce quartier déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Bien que le local soit caractérisé par une longue tradition et son expérience, il respecte les lois en vigueur du gouvernement autonomique de l’Andalousie relatives aux spectacles (article 14-C de la loi espagnole 13/1999 du 15 déc.). Il a donc de portes d’émergence, d’accès pour les personnes handicapées et des dispositifs contre tout incendie. En outre, l’assurance obligatoire de responsabilité civile, publié au BOJA (bulletin officiel du gouvernement autonomique de l’Andalousie) numéro 152 et 1511 du 24 décembre 2002, est disponible pour les visiteurs.

Le local a une capacité pour 150 personnes et sa distribution nous évoque celle d’un amphithéâtre, comprenant de différentes loges situées autour de la scène. Cette distribution contribue à faire que le spectacle soit intime, vivant et touchant. C’est ainsi que le public se voit entouré par la magie du flamenco.

Depuis le changement des responsables du tablao, de nombreuses personnalités du flamenco, comme Antonio Campos, Ismael Fernández, Víctor Charico, Encarni la Nitra, Chonchi Heredia ou Antonio Manzanita nous ont fait vivre de moments inoubliables à cette scène emblématique. Il faudrait ajouter à cette liste quelques guitaristes très renommés, tels que David Carmona, Luis Mariano ou Emilio Maya, ainsi que de très réputés danseurs, comme Juan de Juan, Antonio el Chupete, Juan Ramírez Adrián Sánchez et les deux dernières gagnantes du trophée « Desplante minero » du Festival International du chant des Mines à l’Unión (Festival Internacional de cante de las Minas), Fuensanta la Moneta y Patricia Guerrero. Eux tous sont, en résumé, de jeunes et d’importantes personnalités qui nous ont offert ce magnifique spectacle. Tout de même, ils continueront à nous en rendre témoignage pour que notre tablao soit la vitrine et tremplin du flamenco grenadien.

La directrice artistique de notre tablao, Sensi Amaya, est descendante directe des célèbres Manuel et José Amaya, fondateurs des premières fêtes gitanes, dites zambras, qui ont enchanté Debussy. Chaque soirée, elle rend possible un spectacle professionnel d’une durée de 1h 20. Finalement, douze des meilleurs artistes du monde du flamenco de Grenade composent aussi cette zambra de l’Albayzín.